Loon Plage


[ Françoiz Breut ]

Mes dunes ondulent
Fines particules
Prêtes à s’éparpiller
Dans le vent
Le mouvement des marées

Sur cette étroite bande de vie
Plane un silence troublant
Ce monde en réduction
Disparaîtra bientôt

Au hasard des courants
Je vais devoir partir
Sur la ligne d’horizon
Glissent les cargos

Tout droit vers l’Angleterre
Je veux voir ces vaisseaux
Me poser sur la mer
M’éclipser sur le dos

Adieu, queues de chat
Chardons immortelles
Chers hôtes de la dune
Il souffle un vent mauvais

Je n’entends plus vos murmures
Dans le bruit des chantiers
L’espace n’a plus d’aspérités
Pourquoi encore rester

Au hasard des courants
Je vais devoir partir
Sur la ligne d’horizon
Glissent les cargos

Tout droit vers l’Angleterre
Je veux voir ces vaisseaux
Me poser sur la mer
M’éclipser sur le dos

Des cheminées d’argent
Viendront tout recouvrir
Le jour comme la nuit
Le fracas des machines

Finira d’engloutir
Ce qui reste en vie
Finira de détruire
Ce qu’on pensait acquis

Je vais devoir partir
Au hasard des courants
Sur la ligne d’horizon
Glissent les cargos

Tout droit vers l’Angleterre
Je veux voir ces vaisseaux
Me poser sur la mer
M’éclipser sur le dos

░░░░░░░░░░░░

Deixe uma resposta

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

Esse site utiliza o Akismet para reduzir spam. Aprenda como seus dados de comentários são processados.